© uOttawa Sport Business Club - All Rights Reserved

  • uOSBC_FacebookIcon
  • uOSBC_TwitterIcon
  • uOSBC_InstagramIcon
  • uOSBC_LinkedinIcon

Q & R – La croissance de la technologie dans le sport

March 19, 2018

L’industrie du sport évolue et croît rapidement. Les athlètes sont plus habiles, les stratégies sont plus techniques et de nouvelles opportunités d’emplois disponibles dans le domaine du sport apparaissent chaque jour. Dans le passé, plusieurs professionnels du sport détenaient des diplômes ou de l’expérience en administration ou en kinésiologie. Dans l’industrie du sport d’aujourd’hui, l’émergence de l’analyse, des sciences biomédicales et des emplois en ingénierie reliés au sport sont présents et florissants. Un bon exemple d’une personne ayant trouvé une position dans l’industrie du sport est Tunch Akkaya, un diplômé de l’Université d’Ottawa. La compagnie d’Akkaya, GameStrat, est un programme technologique qui change la façon dont les équipes sportives font leurs ajustements durant leurs matchs pour améliorer leur performance. Alors que je pourrais expliquer les détails entourant GameStrat et comment cela a changé la performance dans le milieu du sport, j’ai pensé qu’il serait préférable de parler avec le fondateur de la compagnie afin qu’il nous partage ses connaissances et expériences reliées à sa compagnie et comment il voit l’industrie du sport croître dans le futur.

Q. Parlez-nous de vos antécédents sportif et académique ainsi que de vos inspirations pour GameStrat.

 

R. J’ai joué au football pour l’Université d’Ottawa de 2011 à 2015 et j’ai aussi étudié en génie logiciel durant cette période. Durant mes études, j’ai toujours voulu appliquer ce que j’apprenais en classe à ma passion pour le football et pour les sports en général. Je me rappelle que notre équipe utilisait un logiciel appelé DVSport et cela m’a simplement inspiré à penser à des façons de développer quelque chose relié au football. En 2014, j’entamais ma 4e année et je recherchais et réfléchissais constamment sur un projet de fin de baccalauréat pour mon programme. Je me rappelle que j’étais avec le coordonnateur vidéo de mon équipe à ce moment-là qui était également un de mes anciens coéquipiers (Kevin Hanson) et celui-ci m’a fait remarqué que ce serait la première année que le SIC (maintenant U Sports) permettrait le transfert de photos jusqu’aux marges du terrain. Il m’a aussi mentionné que notre entraîneur en chef enverrait simplement des messages texte, des courriels ou aurait un iPad en marche pour accomplir cette tâche et cela m’a tout de suite marqué. Je me suis alors dit « c’est ridicule, je peux concevoir quelque chose qui pourrait résoudre ce problème! »

 

Au début, je pensais seulement faire une application qui bénéficierait ma propre équipe pour nous aider à obtenir un avantage concurrentiel. Cependant, plus l’année progressait, je réalisais que toutes les autres équipes avaient les mêmes ou de similaires problèmes et besoins technologiques. Après avoir contacté tous les entraîneurs-chefs du pays, j’ai réalisé qu’il y aurait là une vraie opportunité. Après avoir fait une tonne de recherches de marché durant l’hiver 2014/2015, j’ai appliqué à un programme appelé Startup Garage géré par uOttawa. Celui-ci nous a accordé une première contribution pour le financement du projet. C’est à l’été 2015 que l’entreprise a officiellement commencé.

 

Q. Comment est-ce que votre compagnie a grandi et avancé, de sa création à aujourd’hui?

 

R. La compagnie a beaucoup grandi et c’est fou de repenser à il y a un an ou deux parce ça me pousse à me demander où nous serons l’année prochaine! La première fois que nous avions une version fonctionnelle du produit, c’était quand j’étais encore à l’école et que je jouais ma 5e année de football…  J’ai encore des photos de ce à quoi le produit ressemblait et c’était assez embarrassant pour être honnête haha… par contre, ça fonctionnait et c’était tout ce qu’il suffisait! Je me rappelle la première fois que nous l’avons utilisé. C’était contre Montréal lors d’un match de présaison et il y a une histoire tirée de ce match que mon ancien entraîneur-chef (Coach B) raconte tout le temps… Il avait une question ou quelque chose ne semblait pas fonctionner sur le iPad alors que j’étais sur le point de courir pour me rendre aux unités spéciales, et il me criait de régler le problème sur-le-champs.  

 

Le produit a parcouru un long chemin. Celui-ci donne maintenant aux entraîneurs la possibilité d'avoir accès à la relecture vidéo instantanée immédiatement après la fin d'un jeu. Avant même que le ballon ne soit repéré pour le prochain jeu, un entraîneur peut commencer à revoir et réviser le jeu précédent ainsi que toutes sortes de données. Le produit a également évolué jusqu’à offrir des rapports en temps réel et les tendances que vous ou vos adversaires faites.

En termes de consommateurs, nous sommes passés de travailler seulement avec l'équipe de football de l'Université d'Ottawa aux équipes de football, de basketball, de volleyball, de hockey et de crosse dans les ligues professionnelles, les collèges et universités et aux niveaux secondaire et junior partout au Canada et aux États-Unis.

Q. Dans les premiers jours de votre entreprise, quel était la plus grande difficulté ou le plus grand conflit que vous avez dû faire face?

 

R. Dans les premiers stades, il est vraiment difficile de déterminer sur quoi concentrer ton temps. Il y a juste tellement de choses qui se passent, tellement de choses à faire et c'est vraiment facile de se retrouver à faire la mauvaise chose. Souvent, tu perds du temps à penser que tu fais la bonne chose et tu prends du retard sur ton horaire à tourner en rond. Je dirais que nous sommes toujours en train d'affiner notre modèle d'affaires et que nous l’améliorons constamment, mais la chose la plus difficile a certainement été le développement du produit. Les ventes et le marketing demandent beaucoup d'expérimentation pour savoir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, mais ça n’a jamais été difficile. En fait, je trouve les ventes et le marketing vraiment amusants parce que cela me vient naturellement. On s’imagine qu’en terminant un diplôme en génie logiciel qu’on serait instantanément capable de faire n'importe quoi... ce n'est certainement pas le cas. Nous apprenons tellement de choses chaque jour en travaillant avec toutes sortes de pièces mobiles avec des composants matériels et logiciels ainsi qu’avec de nouvelles technologies émergentes, et nous devons vraiment rester au top de tout ou bien nous allons prendre du retard. Surtout avec un produit qui est utilisé dans un environnement de jeu mouvementé avec des entraîneurs extrêmement compétitifs, la technologie DOIT fonctionner sinon elle sera mise de côté et votre réputation partira en fumée.

 

Q. La technologie devient de plus en plus présente dans les sports et les loisirs. Basés sur votre temps dans l'industrie et sur votre expérience de réseautage avec d'autres entreprises, quels types de progrès dans l'industrie, concernant la technologie ou autre chose, deviendront des futures tendances dans le sport selon vous?

 

R. Basé sur mon expérience dans les outils de coaching de l'industrie, je dirais que tout ce qui peut sauver du temps à un entraîneur ou leur donner un avantage concurrentiel est quelque chose qui sera toujours valorisé. Que ce soit une communication plus facile entre les membres de leur équipe, l’amélioration des tâches opérationnelles, l’approvisionnement d’information importante ou en leur faisant gagner du temps, je crois que plus de technologies continueront à être intégrées dans le flux de travail quotidien d'une équipe ou d'un entraîneur.

 

Q. Si vous pouviez donner un conseil à un étudiant qui cherche à entrer dans l'industrie du sport, que serait-il?

 

R. Il y a beaucoup de possibilités pour entrer dans l'industrie du sport, et il y a aussi beaucoup de différents types de spécialisations. Si vous voulez être impliqué dans des organisations d'administration du sport comme U Sports ou des clubs professionnels, je commencerais à réseauter comme un fou dans ces sous-réseaux. Ils sont très difficiles à intégrer, car, non seulement vous devez avoir de l'expérience dans ce domaine, mais vous devez généralement connaître quelqu'un, et la plupart du temps, ils préfèrent choisir quelqu'un qui a de l'expérience au sein de l'organisation.

 

Si vous voulez démarrer votre propre entreprise, je plongerais dans le projet le plus rapidement possible. Ce que je veux dire par là, c'est vraiment de sortir et d’expérimenter des choses avec votre marché cible, les canaux de vente, déterminer quel type d'opérations sont nécessaires de sorte que vous puissiez rapidement valider ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

 

Si vous essayez de rejoindre une entreprise de sport en tant qu'employé, vous devrez être très bon à faire quelque chose de spécifique pour qu'ils voient la valeur de vous embaucher. La plupart du temps, je vois des experts de l'industrie comme d'anciens coachs ou des coordonnateurs vidéo qui ont de l'expérience avec ce que l'entreprise fait ou avec leurs clients. Si vous devenez vraiment bon à ce que vous faites, il y aura quelqu'un qui va voir la valeur dans cela.

 

GameStrat

Twitter: @GameStrat_

Instagram: @gamestrat

Facebook: GametimeStrat

Web: https://www.gametimestrategy.com

Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags