© uOttawa Sport Business Club - All Rights Reserved

  • uOSBC_FacebookIcon
  • uOSBC_TwitterIcon
  • uOSBC_InstagramIcon
  • uOSBC_LinkedinIcon

Du sport professionnel à Vegas: Pour/Contre et analyse du marché

January 27, 2015

À la lumière des spéculations entourant les nombreuses possibilités d’expansions de franchises professionnelles, il est facile de proclamer que le sport devient de plus en plus populaire dans le nord de l’Amérique. Symbole de tous les excès et de la démesure, c’est Las Vegas qui fait jaser depuis les derniers mois et pour une rare fois, cette hausse de visibilité n’a rien à voir avec les habituels réseaux de divertissement particulièrement offerts à cet endroit.

 

Les idées d’expansion ou de relocalisation refont souvent surface en saison morte et Las Vegas revient plus souvent qu’à son tour au centre des discussions. «Ce qui se passe à Vegas reste à Vegas», mais permettez-moi le non-respect de cet adage le temps d’un article. On va mettre carte sur table; est-ce que l’implantation d’une équipe de sport professionnel à Las Vegas est envisageable à long terme et si oui, quelle ligue serait la mieux placée pour s’y installer? Les jeux sont faits, rien ne va plus!

 

Contre

 

La ville ne manque pas de distractions : Avec des dizaines de spectacles, de concerts et d’évènements de toutes sortes à tous les soirs de l’année, il pourrait être difficile d’attirer des touristes curieux à l’intérieur d’un aréna ou d’un stade hebdomadairement. Le support des résidents locaux serait donc essentiel.

Population transitoire : En plus des nombreuses options offertes à la population, celle-ci est transitoire. En effet, rare sont les gens de Vegas qui proviennent bel et bien de Vegas et ce phénomène pourrait causer un certain problème quant au soutien d’une nouvelle franchise et au développement d’une base de partisans solides. Plusieurs personnes partent et plusieurs autres arrivent à chaque année, rendant difficile de sécuriser une source à long terme de revenu par la vente de billets de saison.

 

Une économie unidimensionnelle : Malgré que Las Vegas ait tenté de se diversifier depuis les dernières années, l’industrie du casino reste encore l’élément clé de la ville. Si l’industrie du casino va, ainsi va le reste de la ville. En effet, outre les hôtels-casinos, Las Vegas est constituée d’un marché avec relativement peu d’entreprises.

Vegas est la capitale du jeu: Les sports américains ont une relation plutôt rigide avec l’idée du jeu, malgré que cela ait certainement un impact plus que positif sur la popularité de nombreux sports. Certains dirigeants pourraient donc être terrorisés à l’idée de s’approcher à proximité de Las Vegas et de devoir répondre à des problèmes de paris illégaux par exemple.

 

Les résidents ont des horaires particuliers : Las Vegas est reconnu comme la ville qui ne dort jamais. Le tiers des résidents (32%) (Voir tableau plus bas) travaillent dans l’industrie des loisirs et de l’hospitalité, et ont donc habituellement des horaires de travail non traditionnels qui sont loin d’être comparables à ceux des autres marchés. En effet, beaucoup sont employés sur des quarts de travail de soirs et de fins de semaine lorsque la majorité des parties de sport professionnel ont lieu.

 

Pour

 

Absence d’un sport professionnel : Il est certain que Las Vegas serait un marché unique intéressant à exploiter, surtout qu’elle constitue l’une des villes les plus populaires aux États-Unis à ne toujours pas avoir d’équipe sportive professionnelle. En effet, malgré quelques évènements ici et là (ex : « NHL Awards » , « NBA Summer League » , etc.) aucune franchise professionnelle n’y est installée concrètement. Par conséquent, l’idée de s’y implanter en premier pourrait être un pari intéressant puisqu’il serait sans doute plus facile de créer une base de partisans solides et durables à partir d’une population locale dépourvue d’équipes à idolâtrer. Chose certaine, un bon rendement de l’équipe sur le terrain ou sur la glace y favoriserait grandement.

 

L’économie de Las Vegas s’améliore : Les données démographiques du marché seraient très bonnes en ce qui attrait au revenu annuel moyen des habitants et le coût de la vie serait d’autant plus légèrement inférieur à la moyenne américaine, suggérant un revenu discrétionnaire plutôt élevé.

 

Bien qu’on puisse constater, suite à l’analyse des différents « Pour » et « Contre » mentionnés plus haut, que la situation ne semble pas promouvoir l’implantation d’une équipe professionnelle dans la ville du pêché, certaines ligues sembleraient tout de même mieux placées que d’autres pour tenter le coup.

 

En effet, Las Vegas ne serait sans doute pas capable d’assurer une audience stable pour couvrir les 81 parties à la maison d’une équipe de la MLB. En outre, sur les quatre ligues professionnelles majeures en Amérique, la NFL est celle qui a démontré le moins d’intérêt envers l’implantation d’une deuxième équipe dans le désert (Les Cardinals de l’Arizona étant la première), malgré que le format de la saison (sport très populaire aux États-Unis et seulement 8 parties à domicile en saison régulière) soit sans doute celui qui conviendrait le mieux aux particularités du marché. Pour ce qui est de la NBA, il ne semble tout simplement avoir aucun projet d’expansion à l’horizon, bien que les propriétaires aient souligné publiquement que l’aréna en construction à Las Vegas pourrait accueillir une équipe.

 

Trop d’emphase sur la LNH : La MLS, un meilleur choix?

 

Malgré que la LNH semble la plus curieuse en regard au marché de Las Vegas, l’installation d’une franchise de la MLS serait un choix plus logique.

Possibilités d’expansions

 

La MLS ne cesse de croître depuis les dernières années et a récemment déclaré qu’elle aimerait s’étendre à 24 équipes d’ici 2020. En 2015, 20 équipes seront en compétition dans la ligue avec les ajouts du New York City FC et de l’Orlando City SC. En outre, deux autres franchises devraient rejoindre la MLS pour la saison 2017 (Los Angeles FC et Atlanta). Avec Miami qui prévoit entrer en MLS dans les prochaines années, Las Vegas pourraient constituer la 24e équipe à rejoindre les rangs du soccer professionnel.

 

Récemment, le conseil municipal de Las Vegas a approuvé la subvention publique pour la construction d’un stade de soccer de près de 200 millions dans le sud du Nevada (Symphony Park), effaçant tous obstacles d’expansion de la MLS à Las Vegas. L’élément clé derrière le projet, Findlay Sports and Entertainment attend maintenant une confirmation de la MLS avant de commencer les travaux de construction.

 

Du côté de la LNH, la construction d’un aréna est présentement en branle et devrait être complétée au printemps 2016, soit juste à temps pour le 100e anniversaire de la ligue. L’ajout ou le déménagement d’une équipe à Las Vegas pourrait donc arriver à point, sans compter le déséquilibre actuel entre les Associations de l’Est et de l’Ouest. Cependant, Las Vegas n’est pas connu comme un marché de hockey et avec l’insuccès financier des Coyotes de l’Arizona, est-ce que la LNH ferait une fois de plus le pari de s’installer dans le désert?

 

Forte population hispanique

 

Le tiers du comté de Clark, situé dans l’extrême sud du Nevada et englobant la ville de Las Vegas, serait d’origine hispanique et le soccer serait extrêmement populaire à l’intérieur de cette communauté, comme en témoigne le graphique ci-dessous.

Considérant que le succès d’une équipe sportive devrait essentiellement s’appuyer sur le soutien des résidents locaux, la MLS serait sans aucun doute une meilleure option pour établir une base de partisans solides. En effet, à 34%, la MLS a le plus haut pourcentage de téléspectateurs hispaniques parmi l’ensemble des grandes ligues sportives américaines et d’autres chiffres soulèvent qu’environ 1/4 des partisans assistant aux parties seraient d’origine hispanique. L’étude de faisabilité effectuée parAECOM aurait également souligné que l’intérêt pour le soccer à Las Vegas serait dans les plus élevés au pays parmi les marchés qui n’ont toujours pas de franchise.

 

Le coût associé au sport

 

Le prix d’une expansion en MLS est beaucoup plus abordable que dans la LNH où l’on prévoit des frais d’expansion au-delà des 450 millions. Le prix des billets est également plus abordable dans la MLS et pourrait être une option plus facilement envisageable par les résidents.

 

La location du stade

 

MGM Resorts et AEG sont présentement en train de faire construire un aréna d’environ 20 000 sièges directement sur la Strip. Cependant, les résidents locaux qui devraient techniquement formés le marché cible d’une future équipe professionnelle ont souvent tendance à éviter cette portion de la ville étant donné, notamment, la congestion et le manque d’espaces de stationnement.

D’un autre côté, si la MLS en venait à confirmer l’ajout d’une franchise à Las Vegas, Findlay Sports and Entertainment a déjà annoncé que le stade verrait le jour au Symphony Park. Cette destination semble davantage idéale pour les locaux si on tient compte que celle-ci se situerait au nord de la Strip dans le centre-ville de Las Vegas.

 

Pour conclure, on pourrait certainement être témoin de la naissance d’une franchise de sport professionnel à Las Vegas au cours des prochaines années, mais la franchise en question devra manifestement établir un plan marketing agressif quant à la vente de billets de groupe et au développement d’une base de partisans fidèles parmi les résidents locaux. À vous d’en juger, mais la MLS pourrait sans doute être l’option la plus viable à long terme pour s’implanter dans le désert.

 

Les graphiques et statistiques présentés dans l’article proviennent d’une étude de faisabilité publiée en septembre 2014 par l’entreprise AECOM.

Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags